Holly Michaels connaît le secret du glory hole (08:17)

Un fap sélectionné par Gonzo

Holly Michaels était sortie de mes radars depuis un moment, assez logique me direz-vous puisqu’elle a quitté le porn en 2016. À la faveur des archives qui remontent souvent sur les tubes, je suis tombé sur son glory hole chez mes gars sûrs de Dogfart. Ces petites scènes agissent sur moi comme une forte cocaïne, j’ai le coeur qui accélère, un arrière-goût amer dans la bouche, une montée d’adrénaline qui se traduit immédiatement par une excitation soudaine et incontrôlable.

Tout ça n’est pas dû à ce trou percé dans un placo, mais plus à la forme de ce genre de scène, mixant avec malice libido explosive mais contenue, masturbation et teasing, puis finalement une énorme teub gourmande qui se doit d’être sucée goulûment. Le tout donne cette tension que j’aime à décrire depuis des années sans m’en lasser. L’alchimie du porn est difficile à décrire, mais elle s’exprime parfaitement ici.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire