Holly « Shit » Michaels en visite chez ce vieux pervers de Stagliano (12:35)

Un fap sélectionné par Saint-Sernin

John Stagliano a la perversité fabuleuse. Il engage les actrices, les invite à son studio et les passe au crible de ses obsessions les unes après les autres. Fétichisme du pied, du bouli, de la fellation baveuse, de la torture du téton, du gap, le vieux se rend dingue (et nous par la même occasion) en filmant en gros plan les corps et les visages. C’est un biologiste du porn avec son microscope grand angle, un biologiste bien taré, cela va s’en dire.

Holly Michaels rendait mi-fou mi-perplexe Gonzo, j’ai pas compris son délire. Avec sa coiffure, ses grands yeux maquillés et ses seins doux et ronds comme un fromage frais de brebis, qui peut décemment rester de marbre devant cette créature divine ?

1 commentaire

Laisser un commentaire