Kendra Sunderland la library girl, une étoile est née ? (31:32)

Un fap sélectionné par McLovin

« Appreciate your body because you’re the only one that needs to and it’s the only one you have (hopefully) 😂❤️ ».

Nous devons ce conseil en forme de discours politique et les emoticones kawai ponctuant le slogan à Kendra Sunderland. En février 2015 cette jeune demoiselle s’est généreusement  dénudée face-cam dans la bibliothèque de l’Oregon State University. En cartonnant sur Pornhub (quatre millions de vue) la belle a ainsi pu faire face à la colossale menace d’amende de 6520 dollars pour attentat à la pudeur. Mais au-delà du buzz, est-ce un fap ou un flaplapla ?

Avouons que si l’on chiale de ne pas profiter du spectacle en HD, cette vidéo n’en demeure pas moins d’une redoutable efficacité. On sent clairement que Sunderland se rêve playmate – un fantasme depuis devenu réalité grâce à sa soudaine notoriété. Comprenant la force du tag parfait #library – pour mieux se targuer ensuite d’être LA library girl des tubes – la becteuse de pâte à mâcher joue sur l’attente insoutenable, le dévoilement-choc, tease à bloc et éclate la libido. Et ce qu’implique le show voyeuriste de la nudité publique c’est aussi cette excitation hors-cadre, celle de l’interdit, le plaisir que procure pour l’amatrice et le spectateur la conscience de l’illégalité. Que m’arrivera-t-il si un collègue trop distrait aperçoit un bout de téton ? Bref, rien de vide dans ce succès médiatique, mais beaucoup d’amour.

Plus que cela en fait, ce strip-tease est une catharsis, l’expression palpable de l’ennui d’une génération, une façon comme une autre de fuir la morosité du quotidien teenage en contrant les responsabilités du monde adulte. Quand j’explore l’instagram de Kendra je comprends mieux l’état d’esprit gentiment débridé de cette library girl. N’hésitant pas à charmer sa fanbase en mode camgirl (ses fruits juteux en vedette), la jolie blonde ponctue ses nombreux selfies de fuck you provocants. Suite à sa friponnerie sexy, Kendra a été renvoyée de l’Université, éjectée du site de cam qui l’hébergeait (MyFreeCams) ainsi que du foyer familial.  Une photographie personnelle résume tout : mâchonnant du bubble-gum – métaphore du bubble-butt ?- Kendra s’affiche dans son plus simple appareil et balance des doigts d’honneur. A qui ? Certainement aux bien-pensants, à la loi et à ceux qui savent pas profiter de la beauté de deux seins gros comme son kiff, offerts entre deux bouquins.

Fapper sur Kendra et sur ces fesses orgueilleuses qu’elle caresse du doigt, c’est fapper pour la liberté.  Sa meilleure vidéo – le hit d’une vie – comme son instagram démontrent que la liberté peut aussi avoir la plastique d’une cheerleader atomique et l’insouciance de l’ado standard qui tue le temps – alignant les duckfaces en veux-tu en-voilà. Kendra nous prouvera au fil des années qu’on avait raison de compter sur elle. J’espère.

  • 6 1
  • 10740 vues
  • Pornstars
  • Studio
  • Tags

1 commentaire

Laisser un commentaire

Wyylde La plus excitante des expériences de couple