La masturbation de Carrie, ou l’art de Dane Jones (10:27)

Un fap sélectionné par McLovin

Carrie a un sourire fondant. En un seul smile rayonnant elle m’a fait craquer. Dès le premier plan c’est donc le « concept Dane Jones » qui m’a convaincu et la masturbation qui s’ensuivit n’a fait qu’appuyer cette opinion. L’ambition du site est de conjuguer à travers des vidéos recyclant les tags classiques (lesbian, blowjob, doggystyle) l’élégance et la pornographie, et ce vers l’idée de « passionate pornography ». Le cadre et l’histoire sont aussi simples que la tenue vestimentaire de cette attachante #brunette dont on ne connaît que le patronyme. Un lit, une chambre calme où il fait bon rêver, une petite culotte très vite retirée, des caresses interdites. Prônant un classicisme certain, les metteurs en scène officiant pour la channel privilégient non pas la frénésie gonzo mais la construction méticleuse de ce que nous autres tagueurs nommons « l’émotion ». Ce que nous offre Dane Jones, ce sont des « sentiments réels » (real feelings), voilà pourquoi il n’est pas tant question pour l’irrésistible Carrie de « masturbation »… mais d’une « self exploration ». Exploration au fond de soi et au bout du fap. Carrie, elle s’appelait Carrie. Kisses. Qui a dit que la pornographie n’était pas une histoire d’amour ?

  • 4 0
  • 4704 vues
  • Pornstars
  • Studio
  • Tags

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire