Threesome avec Abella Danger, ou les classiques du néo-porn de Greg Lansky (11:16)

Un fap sélectionné par McLovin

Blacked et Tushy ont permit à Greg Lansky de nous offrir au fil des années sa propre vision de la pornographie, franchement réjouissante et clairement léchée. Une élégance photographique implacable, un art du cadrage et de la rythmique érotique, mais surtout, un focus ma foi très nude art clairement appuyé sur les visages des pornstars que nous chérissons, les expressions faciales se faisant reflets de l’âme de ces déesses modernes. Lansky ne noie pas ses performeuses de tags pour le plaisir du tag, il les dirige réellement et parvient à tirer le meilleur de ces fantasmes sur jambes aux particularités diverses. On se souvient par exemple de sa saga incroyable avec Carter Cruise

Entre autres, le français sait comme personne magnifier la teen Abella Danger, et cette vidéo culte du panorama néo-porno le démontre amplement. Oui, Lansky sait sublimer sa plastique phénoménale de Phat Ass White Girl (matez puis crevez), certes, mais surtout, l’air gauche, évasif, embarrassé, qu’il lui prête, ce regard endormi, un peu naif, un brin maladroit et évasif, candide et plaintif, clairement touchant. Comme si l’attachante Abella était trop fragile pour ce fougueux threesome interracial de qualité, ce qui la rend mille fois plus sensuelle, bien plus encore qu’une Keisha dont la réput’ n’est plus à faire. A travers ces petits détails artistiques, la série des Blacked  nous rappelle à quel point il est savoureux non pas de se concentrer sur l’acte mis en scène, mais sur la façon dont une actrice SE met en scène, créé son propre personnage, s’incarne.

Fap in black.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire