Interview de Lele O : « je voulais des yeux sur moi et un peu d’action dans ma vie »

Le doux murmure d’Internet nous fredonne les notes tendres du plaisir. Sur les touches du clavier, son nom s’écrit presque sans bruit, comme un souffle sur la nuque qui donne des frissons. Elle s’appelle Lele O et sa voix autant que son corps nous attirent vers ses pages où elle se dévoile sans vraiment tout montrer. La Française joue sur les deux tableaux, elle propose de l’ASMR et du plus classique. Elle nous tend des pièges. Sans visage, elle a pourtant une bouche qui raconte des histoires troublantes, on s’accroche à ses lèvres, puis on tombe sans se faire mal. C’est le secret de Lele, nous jeter au 7e ciel et amortir l’atterrissage.

Présente-toi pour celles et ceux qui ne te connaîtraient pas.

Je suis Lele, j’ai 29 ans et je suis une performeuse depuis presque un an. Mon pseudo est Ohshititslele, en hommage à Alex Jones, un acteur porno que j’aimais beaucoup à l’époque et qui a comme pseudo Ohshititsalex sur Twitter. Mais jamais je n’avais imaginé en arriver là, donc maintenant le pseudo est un peu une blague. J’ai décidé depuis peu que Lele O, c’était bien aussi.

Comment as-tu connu Pornhub et son programme Model ?

Pornhub, je connais depuis un bail ! Grosse consommatrice de pornos que je suis. Surtout amateur, j’aime quand ça fait vrai ! Un jour, j’en ai eu marre de me toucher sur les mêmes trucs tout le temps. Et puis, j’ai des orgasmes assez ouf, alors je me suis dit pourquoi pas moi ? J’ai fait ma première vidéo après avoir acheté mon premier gode avec une copine, en mai 2017, je crois. Et hop une, deux, trois et on connaît la suite. Le programme Model je ne sais plus comment j’ai su ! En discutant avec des gens dans la messagerie PH peut-être… Ce qui est sûr, c’est que Pornhub était pour moi une évidence, je n’ai même pas imaginé faire des vidéos ailleurs !

As-tu eu des influences, des inspirations dans le porno ou chez les Pornhub Models ?

Au début, je voulais faire de la masturbation comme les autres, sans vraiment vouloir « percer ». Je voulais des yeux sur moi et un peu d’action dans ma vie ! Puis j’ai fait à ma façon, à force de discuter avec des mecs aussi, j’ai pris leurs conseils. :)

Maintenant, je m’inspire des moyens techniques des autres modèles avec qui j’échange. Notamment Leolulu que je trouve au-dessus de tout et qui sont très sympas ! Mais esthétiquement/artistiquement parlant, j’essaie de rester moi-même, de garder ma signature et surtout du plaisir à le faire ! J’aime beaucoup Four Chambers et Erika Lust, esthétiquement leur univers me plaît beaucoup.

As-tu d’autres activités (cam), d’autres moyens de diffusion de ton contenu ?

Oui un peu de cam, surtout des shows avec mot de passe sur Cam4 pour mes fans Snapchat. Les shows publics sont enregistrés et revendus sur des sites pirates, ça ne me plait pas. J’ai donc un Snap payant, une boutique sur Manyvids (qui prend quasi 50 % de com au passage, c’est vraiment énorme !). Je me suis récemment inscrite sur Vends ta culotte et je vais y mettre mes nouvelles vidéos payantes. J’ai la possibilité de faire des fichiers audio aussi et j’ai envie d’aller explorer cette direction. Le site est encore en travaux, mais je pense qu’ils arriveront à un concept pas mal ! J’ai vendu mes premières culottes, expérience assez troublante, mais que je renouvellerai ! Le plus pour les modèles, c’est qu’ils sont ultra corrects sur la commission qu’ils prélèvent, et je trouve que c’est aussi plus sympa pour les fans, de savoir qu’ils ne se font pas plumer ! Sinon je fais des vidéos privées, beaucoup, que je mets sur un site où les acheteurs ont un accès illimité. Et je vais utiliser la plateforme de ventes en construction chez Pornhub. Ça devrait sortir bientôt.

Quel est ton matos ?

Je me filme avec mon iPhone 7+ ou mon Mac ! J’utilise le Yéti pour le son (sur les conseils avisés de notre bon Gonzo) et je viens de m’offrir un light ring qui déchire ! Enfin, je vais avoir une lumière digne de ce nom ! Pour monter, j’ai Movavi, mais mon ordinateur est vraiment trop bébé ! Prochain investissement pour pouvoir travailler la vidéo au mieux, un Mac écran Retina !

Qu’est-ce que tu préfères dans le processus de production d’une vidéo ?

Sans hésiter le retour des spectateurs, je suis accro aux likes, aux RT, aux commentaires, au nombre de followers, c’est une catastrophe ! D’ailleurs, je tiens vraiment à remercier les gens qui commentent et m’envoient des petits mots, parce que je suis ultra respectée et gâtée ! Je m’attendais à plus de bites et d’insultes, haha !

J’aime tout le reste bien sûr, même si le montage me frustre un peu parce que ce n’est jamais un résultat parfait vu mes moyens et mon manque de connaissances.

Est-ce que des proches sont au courant de ton activité porno ? Si oui, comment ça s’est passé ?

Quasiment toute ma famille et absolument tous mes amis ! Ma famille, ça a été dur de passer le cap pour moi, mais ils ont été hyper cools. Mes parents, surtout mon père, parlaient tout le temps de cul à la maison, donc ils étaient mal placés pour dire quoi que ce soit ! Ils veulent juste que je sois prudente et que je ne me force à rien !

Et mes amis, ça m’a permis de trier. Ceux à qui je n’étais pas prête de le dire, je ne les vois plus, j’ai réalisé que je n’avais pas confiance en eux tout simplement ! Et tous les autres, je me sens tellement chanceuse ! Ils m’ont dit à l’unanimité qu’ils trouvaient ça cool et qu’ils n’étaient même pas étonnés. Je les aime trop. Beaucoup ont été curieux et sont allés me chercher sur PH. Je ne suis pas trop gênée en même temps parce que j’essaie d’avoir un contenu gratuit soft. Le moins soft, il faut payer.

Est-ce que tu as des conseils pour faire sa place sur PH ?

Je crois qu’il n’y a pas de recette ! Tout dépend de l’algorithme, le fameux ! Si tu es en première page ensuite, je crois qu’il faut essayer de garder la tête froide et ne pas tout faire pour y rester. J’ai perdu un peu les pédales à un moment, grisée par toutes les vues. Je faisais les vidéos en espérant qu’elles soient en première page. Mon mec m’a rappelé que je dois faire ça pour le fun, et il a eu raison, ça m’a détendu. Maintenant, je fais quand je veux, quand je suis inspirée, j’improvise et on verra si l’algorithme repasse par chez moi un jour. :)
Je pense que dans le porn en général, y a pas de loi pour faire sa place. L’important c’est de rester soi-même et de ne pas perdre de vue le plaisir et le naturel !

Que dirais-tu à une personne qui veut se lancer ?

De faire attention. On pense souvent que c’est de l’argent rapide et facile. Mais le sexe ce n’est pas rien. Alors en plus s’il est exposé pour toujours sur Internet… Faut bien se sonder, chaque jour, et être sûre qu’on n’est pas en train de dépasser des limites qui nous feront du mal après. Et puis, gérer les « fans » ce n’est pas toujours évident. Si on se lance, la première motivation doit être le plaisir (et pas que sexuel), l’argent, c’est secondaire, même si effectivement ça paie bien !

Comment te vois-tu évoluer ?

Aucune idée ! J’ai des projets audio, qui m’enchantent. J’ai aussi envie de retravailler avec Olympe de G qui est une femme exceptionnelle. Elle m’a beaucoup aidée et rassurée parce qu’elle semble avoir la même vision que moi sur beaucoup de choses. Et un jour, j’aimerais être sexologue ou intervenir auprès des ados à propos de sexe et de porno ! Le sexe c’est intime, mais ça ne doit pas être tabou. C’est beaucoup trop présent partout, il faut pouvoir en parler librement, même si ce sera toujours gênant, faut pas se leurrer.

Retrouvez-la sur sa chaîne Pornhub, sur la page de Lele O sur Le Bon Fap

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

'