Le minet gay français : plus c’est lisse, plus ça glisse (11:09)

Fap sélectionné par Gaspard Granaud le 12 Juin 2018

Le minet gay français reste un gros fantasme. C’est qu’ils sont beaux nos jeunots ! Le porno gay hexagonal a été marqué par la référence Cadinot et ses films faisant la part belle aux initiations lubriques de petits Frenchies imberbes. Au début des années 2000, c’est Menoboy qui a pris la relève et sublimé le mieux le twink français avec sa belle lumière et ses boys next door plein de charme, de naturel et de vigueur.

De tous les Menoboys, un des plus obsédants reste Dylan. Une bonne bouille, pas un poil, mais quelques tatouages (dont un « Renault » sur le torse), une chaine d’argent qui brille et un air trompeur de gentil garçon un peu gauche. Dylan donne toujours un peu l’impression de s’excuser d’être là, d’être un poil gêné par la caméra, mais apparait en même temps submergé par l’excitation de l’exhibition. Son petit strabisme et ses mouvements de bouche quand il kiffe suffisent à donner le frisson dans le pantalon. Il nous met une gaule d’enfer parce qu’il n’a jamais l’air de tricher : avec lui tout sonne vrai !

Dans cette vidéo dont le décor fait songer à l’univers Citebeur, Dylan embrasse et chauffe un autre minet, Zack. Pas de musique, juste le son des corps, des bouches, des petits gémissements non simulés, discrets. Si dans un premier temps Dylan s’apparente à un petit chéri qu’on suce avec tendresse, il se transforme ensuite en un actif redoutable. C’est qu’une fois à l’aise, le minet lisse a envie que ça glisse et il donne des coups de boutoir à l’intensité rare.

  • Vous avez déjà voté !
  • 10935 vues
  • Pornstars
    Studio

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

'