Prélude à l’après-midi d’une Piper Fawn (14:17)

Fap sélectionné par Saint-Sernin le 8 Mar 2017

Elle sait bien jouer de la flûte Piper Fawn. C’est d’ailleurs un beau prélude à cette composition musicale. Tout commence sur le son de la traversière qui passe et repasse. La dureté des cuivres arrive ensuite, doucement d’abord, puis les violons débarquent en va-et-vient incessant. Le rythme est enlevé et subjugue l’auditoire. Les spectateurs ouvrent les oreilles et prennent du plaisir, cela se voit au balancement de leurs mains.

L’après-midi de Fawn est pleine de surprise, le gros tuba vient se frotter à la contrebasse, les deux instruments se lient dans un souffle, toujours maîtrisé et sans jamais se pénétrer au risque de casser l’harmonie des accords. Le frottement du crin sur les cordes, l’humidité des anches, tout est parfait. Cette œuvre de DePussy est majeure. Le final explose et le public en redemande.

  • Vous avez déjà voté !
  • 8351 vues

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire