Shrima Malati dans un porno pour celles et ceux qui n’en regardent pas (6:16)

Un fap sélectionné par Saint-Sernin

Sexart est une représentation stéréotypée de ce que certains nomment le porno pour femmes. Mais je préfère appeler ce genre de production le porno pour ceux et celles qui n’en regardent pas. C’est une introduction au monde très divers du X. Un pas tout doux chez les teubs en érection et les visages grimaçants de plaisir. Tout est propre dans cette scène, il n’y a pas un poil qui dépasse, un gaping qui déborde, une gorge profonde qui bave. Shrima Malati répond aux critères de la teen parfaite et Matt Ice correspond aux critères du beau mec : muscles bandés et teub droite vers le ciel. C’est très beau, l’image est belle, il y a une petite intensité dans le jeu, mais tout ça manque quand même de vérité. Cependant, c’est bien pour ne pas effrayer, pour laisser son imagination naviguer sur ces corps idéaux et le sale, on le fait dans nos têtes.

En me renseignant sur la vidéo, j’ai vu qu’elle était produite par Ariel Piper Fawn, la délicieuse rousse de nos désirs les plus fous. Elle bosse donc désormais chez MetArt, de l’autre côté de la caméra. Chapeau !

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire