Bonnie Rotten m’a rendu la foi, perdue au fond de moi (7:30)

Un fap sélectionné par Saint-Sernin

En plein désarroi, à la recherche de vidéos pour vous faire kiffer, j’ai annoncé à mes collègues que j’avais perdu la foi. Nulle scène ne trouvait rigidité à mon fap. Trop attendu, trop classique, sans joie, ni plaisir, je m’emmerdais copieusement même si le montage ne durait que 7 minutes. Je plongeais dans la stupeur. Retrouverai-je un jour le plaisir de la branlette ? J’étais pétrifié de peur face à cette terrible réalité.

Une étincelle d’espoir vivait encore en moi et j’ai cliqué. Un clic qui m’a mené à la délivrance. Oui, mon corps et mon esprit ressentaient encore des choses, je palpitais à nouveau, le rouge me montait aux joues et le sang… au cerveau. J’irriguais dur grâce à la chaîne de B.Skow, réal de Girlfriends Films. Son porn est précis, intense, son image scintille salement et les acteurs jouissent. Qui mieux que Bonnie Rotten pour le prouver ?

1 commentaire

Laisser un commentaire