La bunny 2.0 : Pornhub ou Playboy ? (14:06)

Un fap sélectionné par McLovin

Gonzo a très bien évoqué l’excellente deepbunnyhole en vous conseillant l’une des meilleures prestations de ce futur grand nom de l’amat’ sur lequel il fait bon fapper (qui n’aimerait pas jouir sur ces lunettes ? Pas vrai,  Alain Afflelou ?). Si vous aimez le POV et les nerdy girls, voire l’amat’ en général, cette jolie résidente russe a tout pour vous convaincre. Mais on oublierait presque de rappeler tout ce que symbolise son nom. La bunny, ce n’est pas simplement le lapin blanc qui pervertit Alice et l’amène au bout du pays des merveilles (la taquine), non, c’est la bunny (la serveuse) des bars Playboy, magazine historique à l’icone lapinot, revue désormais prête à crever pour de bon. Ces jeunes femmes que Keith Hefner (frère de) sélectionnait méticuleusement lors d’auditions plutôt spéciales. C’est fini tout ça. Pornhub a achevé Playboy à coups de zgeg.

En cette ère de tubes HD voire 4K, de vignettes porn par centaines sur instagram et de sélection réticulaire façon netvibes, la bunny prend la forme bandante à souhait d’une nerdy girl, de celles qui jouent aux videogames, vont au ComicCon, masturbent en cosplay et s’apprêtent à égaler la qualité geeko-porno d’April O’Neil, celle-là même qui était en avance sur toutes, la manette en mains. La bunny est morte. Vive deepbunnyhole !

  • 0 0
  • 6263 vues
  • Pornstars
  • Studio
  • Tags

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire