Je l’ai fappée si fort, que les draps s’en souviennent (39:40)

Un fap sélectionné par Gonzo le 20 Jan 2018

Je suis assez content de ce titre, je l’ai d’ailleurs écrit avant de vous trouver ce fap, c’est dire comment on représente la masturbation intellectuelle à son paroxysme. Trêve d’ironie, vous n’êtes pas là pour rire jaune, mais pour fapper sereinement.

J’aime du plus profond de mon historique Nina Hartley, ce qu’elle est, ce qu’elle devient, son parcours et les valeurs qu’elle véhicule. Mais ce que j’aime plus que tout c’est sa façon totalement décomplexée d’aborder le tag Old/Young. Elle maitrise son sujet avec une précision incroyable, joue la partition de la séduction avec virtuosité et amène in fine le tabou de l’inceste mère/fille comme passage obligatoire pour tout fap qui se respecte (je n’assume pas cette dernière phrase, mais je l’écris quand même).

Pornhub continue à acheter des fonds de catalogue de studios qui n’existent plus, c’est pourquoi vous avez le droit à cette scène entière et gratuite. On ne va pas se gêner pour fapper !

  • 8 0
  • 9464 vues

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire